• Pourquoi choisir la mediation ?

La médiation est un mode alternatif de résolution des conflits. C’est un processus auquel les personnes en litige peuvent recourir en faisant appel à un médiateur (spécialiste neutre) pour les aider à solutionner leur problème juridique.  

Lors de la naissance d’un conflit, les personnes sont placées devant différents choix pour le solutionner:

  • la négociation ou la conciliation : les parties cherchent à se convaincre mutuellement que leur position est la meilleure ;
  • le recours aux Tribunaux ou à l’arbitrage : les parties cherchent à convaincre le juge/l’arbitre que leur position est la meilleure ;
  • la médiation : les parties cherchent ensemble, avec l’aide du médiateur, une solution qui pourra les satisfaire toutes les deux.
  • 10 atouts de la médiation

  1. Processus volontaire et
  2. Totalement confidentiel.
  3. Solution construite par les parties : pas de frustration, exécution volontaire.
  4. Permet de renouer le dialogue et les liens entre les parties.
  5. Recherche des intérêts réels des parties et d’une solution équilibrée.
  6. Coût quantifiable et/ou parfois pris en charge par les compagnies d’assurance protection juridique (Ethias, LAR…).
  7. Formule idéale quand les parties doivent continuer à « vivre ensemble » : séparation d’un couple avec enfants, troubles de voisinages, successions, cession de parts d’une entreprise, rapports clients-fournisseurs…
  8. Chaque partie peut mettre fin à tout moment au processus de médiation si elle estime qu’une procédure en justice lui serait plus profitable.
  9. Souvent plus rapide qu’une procédure judiciaire car pas de délai pour la rédaction de conclusions, les audiences de plaidoiries et voies de recours.
  10. Matière régie par une loi de 2005 insérée dans le code judiciaire.
  • Pourquoi choisir un avocat médiateur

L’avocat connaît le conflit, c’est son quotidien. La procédure judiciaire ne lui fait pas peur, il en connaît les avantages et les limites.  Son métier d’avocat lui a appris à écouter, construire et rédiger des textes juridiquement cohérents. L’accord de médiation qu’il signe avec les parties pourra être homologué par les Tribunaux et exécuté sans difficultés. Il est en outre soumis à une double déontologie : celle qui s’applique à lui en qualité d’avocat (édictée par son ordre local et régional) et celle qu’il doit respecter en qualité de médiateur (édictée par la commission fédérale de médiation).

une médiation en direct, cela vous intéresse (vidéo) ?

Une médiation filmée dans un but didactique.

Pour plus d’infos, consultez la brochure explicative du SPF justice

Synthèse des enseignements du colloque international du 28 mars 2014 consacré à la médiation et interviews (vidéo)